ISEULT, engagée pour la cause féminine | Institut de Formation Politique

ISEULT, engagée pour la cause féminine

  IFP   Fév 18, 2015   L'auditeur du mois   Commentaires fermés sur ISEULT, engagée pour la cause féminine

Agée de 23 ans, Iseult est auditrice de l’Institut de Formation Politique depuis novembre 2012. Etudiante en école de management, elle a lancé récemment l’antenne lyonnaise des Antigones afin de promouvoir la complémentarité homme-femme.

Lyon 15 01 2015 (1)

« Avant l’IFP, je n’étais pas suffisamment sûre de moi pour m’engager mais, grâce aux séminaires d’approfondissement, aux lundis de l’IFP, à la rencontre d’autres auditeurs, j’étais fin prête. »

Iseult s’était mobilisée comme des milliers d’autres contre la dénaturation du mariage. Après deux séminaires de l’IFP, elle a rejoint les Antigones en septembre 2013.

Ce groupe de jeunes femmes se veut au cœur de la bataille culturelle et Iseult se sent à sa place : « nous contribuons à promouvoir la complémentarité homme-femme, et le rôle crucial de celle-ci dans la transmission de la civilisation

Les Antigones s’opposent « au féminisme Marxiste, poursuit Iseult. A l’inverse d’Elisabeth Badinter, nous ne pensons pas que la femme soit victime depuis toujours de la domination masculine ou que la maternité soit uneservitude volontaire’ dont il faudrait la libérer ! ».

« Nous dénonçons entre autres la marchandisation du corps de la femme et promouvons une autre image de celle-ci, faite de sérénité et d’engagement. »

Tout le contraire des Femens, « ces hystériques de la guerre des sexes, qui envahissent des lieux de culte nues

L’engagement d’Iseult ne s’est pas fait à la légère : « On nous enseigne à l’IFP qu’il nous faut penser pour mieux agir et agir pour mieux penser ». Surtout, « la note sur la théorie du genre ou le lundi de l’IFP avec le philosophe Alain de Benoist autour de son ouvrage Les Démons du bien m’ont aidé à mieux fonder mon action.»

Aussi, « les exercices pratiques, comme les passages devant une caméra et un journaliste professionnel sont décisifs. Ils nous aident à renforcer notre confiance en nous-mêmes et nous encouragent à prendre la parole

En septembre 2014, Iseult entre en école de commerce à Lyon. Désireuse d’en faire davantage pour ses convictions, elle décide d’y lancer une antenne des Antigones, après celles de Paris et Marseille. Le 13 janvier dernier, elle a organisé la première rencontre des Antigones, sur le thème « Féminité ou féminisme ? » Près de quarante jeunes femmes étaient présentes pour discuter avec Iseul Turan, qui avait infiltré les FEMEN au printemps 2013.

Un joli succès pour notre auditrice : « malgré l’omniprésence médiatique et politique des féministes progressistes, les femmes restent sceptiques, désireuses d’une alternative ! »

_DSC0274

Pour en savoir davantage sur les Antigones : www.antigones.fr.

Comments are closed.