Charlotte, une autre voix dans les médias | Institut de Formation Politique

Charlotte, une autre voix dans les médias

  IFP   Nov 28, 2017   Non classé   Commentaires fermés sur Charlotte, une autre voix dans les médias
Charlotte, jeune journaliste de 31 ans, s’est déjà imposée dans un milieu empreint de conformité idéologique. Invitée fréquemment sur la chaîne d’informations CNews, elle s’y distingue par ses analyses en rupture avec celles de ses confrères. Rencontre avec une auditrice en quête de vérité.

Peux-tu te présenter succinctement ?

Après un bac scientifique, j’ai étudié la philosophie pendant trois ans avant de faire une école de journalisme. J’ai alors effectué mon stage de fin d’études dans un quotidien libanais. C’est d’ailleurs au cours de ce séjour que je me suis prise de passion pour la région. Revenue en France, j’ai espacé mes déplacements sur le terrain pour m’intéresser à l’actualité (notamment sur les sujets de société) de mon propre pays. Je travaille depuis pour Boulevard Voltaire, Valeurs actuelles, Famille chrétienne, Aleteia. Invitée depuis quelques mois sur la chaîne d’informations CNews, je propose un décryptage de l’actualité en décalage avec le discours dominant.

Qu’est-ce qui t’a incitée à travailler dans le journalisme ?

La volonté de transmettre. J’ai été marquée par une phrase de Charles Péguy qui disait qu’il était difficile d’accepter de voir ce que l’on voyait… Je crois qu’il est encore plus difficile de l’assumer pour une raison simple : les réalistes ont laissé tous les métiers de la transmission aux idéalistes. J’ai jugé bon de réinvestir ces métiers devant l’urgence de la situation, non pour provoquer l’effet contraire mais pour rééquilibrer une parole ou un regard médiatique tristement uniforme.

Pourquoi as-tu suivi les formations de l’IFP ?

Parce que je crois absolument indispensable de parfaire sans cesse ma formation pour améliorer le niveau d’exigence professionnelle qu’il est nécessaire d’avoir en général, et plus particulièrement encore lorsque nous défendons des idées qui ne sont pas jugées « légitimes » dans les médias traditionnels. On parle souvent de la « France des oubliés » : elle est une réalité. Mais quiconque prétend parler en son nom se doit de la représenter sans la trahir, ce qui demande des compétences sans cesse ajustées, que l’IFP offre par ses formations.  Quels conseils donnerais-tu à un jeune auditeur qui souhaite s’engager dans le journalisme ? Je lui dirais tout simplement exigence et détermination : cela demande énormément de travail mais notre avenir mérite le sacrifice !  

_____________

Découvrez les portraits précédents : octobre 2017 septembre 2017 “Pour Augustin, transmission et amour de son pays sont indissociables” “Julie, engagée à l’université en milieu hostile“; juin 2017 “Marie-Charlotte se mobilise au sein des Gavroches pour réinvestir un terrain laissé à la gauche : la rue“; mai 2017 “Jean-Baptiste : son engagement un métier “; mars 2017 : “Elise: le charme et la nécessité de l’engagement”; juin 2016 : “Corentin : aux âmes bien nées…” ; mai 2016 : “Maylis : face à la réalité des cités françaises” ; avril 2016 : “Léopoldine, au service du Bien commun” ; mars 2016 : “Jens, sur les campus face à l’extrême-gauche” ; février 2016 : “Loïc, un Orléanais plein d’avenir” ; janvier 2016 : “Flora, de tous les combats à 21 ans” ; décembre 2015 : “Quentin, niveler par le haut” ; novembre 2015 : “Charles, au coeur de la reconquête politique et culturelle” ; octobre 2015 : “Gonzague, réinformer et entreprendre” ; septembre 2015 : “Théophane, le souci de servir” ; juillet/août 2015 : “Humbeline, vent debout pour la transmission de notre culture

Comments are closed.